Li Po, poète du 8ème siècle

 

       

Brume de sang

  

 

 

 

 

 

 

 

J'ai vécu en un temps de splendeur comme jamais l'univers n'en a vu. Un temps où tout homme ou presque était poète. Ne fallut-il pas trente volumes à la postérité(...) pour faire connaître ce qui ne pouvait être qu'une part infime de leurs oeuvres ? Et comment pouvait-il en être autrement sous le règne d'un souverain éclairé, musicien excellent instruisant et dirigeant lui-même dans le Verger des Poiriers sa troupe de trois cents acteurs qui le vénéraient comme une divinité et fin poète dont le passe-temps favori était d'écouter et d'écrire des vers. Empereur des lumières, Brillant Empereur, mon maître, mon élève, mon ami par l'entremise des muses... (Brume de sang, page 67)

..O splendeur ! O grandeur de la poésie et des arts ! O misère d'un siècle féroce où les cadavres furent dix mille fois plus nombreux que tous les vers de ses dix mille poètes. (Brume de sang, page 67) 

 

Li Bai ou li Bo (Li Po) de son nom de plume Li Taibo vécut de 701 à 762 sous l'empereur Xuangzong (Minghuang - le Brillant Empereur) de la dynastie Tang. Une anthologie regroupant 48 900 poèmes de cette époque fut élaborée au 18ème siècle sous les Qing.

 

 

Brume de sang

 

Roman de Marcel Baraffe aux Editions Orizons (automne 2009)

 

 quatrième Brume de sang.pdf

 www.editionsorizons.com/Auteurs.html#Link_Baraffebk

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×