Les guerres de l'Opium, la révolte des Taiping

la Chine ancienne à travers les romans de Marcel BARAFFE

 
 
  
Les larmes du buffle
 
1831. Frédéric Beaumont embarque pour l'Asie avec une cargaison de bibles traduites en chinois. Un long voyage vers l'Empire Céleste qu'un pouvoir despotique écrase et isole, commence. Madras, Malacca, Hué, fière de ses palais neufs et, au-delà des Cent Mille Monts, le Yunnan, cette Chine interdite qui le fascine tant. Il rencontrera l'amour, l'amitié, la misère des hommes, la souffrance des femmes, la haine. Itinéraire merveilleux et tragique dans une Asie de contrastes et, au bout du chemin baigné du parfum mortel des grands pavots de l'Inde, le conflit entre deux empires : la première guerre de l'Opium. La colère chinoise contre l'arrogance britannique.
Roman minutieusement documenté et enrichi des témoignages des voyageurs, les larmes du buffle est une page émouvante de l'histoire de l'incompréhension des peuples, du rendez-vous manqué des nations. (Roman historique de Marcel Baraffe, éditions l'Harmattan.)
extrait.pdf (pages 208-210)
 chronologie 1ère guerre de l\'opium.pdf   (extrait de Les turbans de la révolte pages 213 et 214)
Asie du Sud.pdf (carte de l'Asie du Sud-Est d'après le dictionnaire Géographique Universel, 1833)
 
 
 
Les fleurs de guerre
 
 
 1840. Cette année-là, les habitants des villages du bord du Yangzi ne virent pas passer le bateau des filles des Fêtes de la Lune. Et, lorsque le grand fleuve déposa sur ses rives les corps de paysans et de soldats, ils comprirent que l'histoire de leur pays était en train de changer.
La petite Tseou qui n'a plus de rêves ni de corps, Hu le poète, Belle Montagne l'ermite qui ne quitte plus jamais son rocher... Amitié, amour, douleur et souffrance dans une Chine bousculée par les traités inégaux imposés par les Occidentaux et qui mirent fin à la première guerre de l'Opium. Victoire douteuse qui ne fit qu'attiser la colère des Chinois à l'encontre des envahisseurs mais aussi de la dynastie régnante et de son empereur.
Alors que les étrangers forçaient les portes d'un pays jusque-là interdit, la Chine entrait dans une période de troubles et de rébellions, annonciatrice des grandes révoltes qui allaient la ravager. (Roman historique de Marcel Baraffe, éditions l'Harmattan.)
extrait.pdf (Les fleurs de guerre, pages 29-31)
 
Jonques
 
 
Vapeur anglais
 
 
 
 
 
 
 
  Les turbans de la révolte
 
Milieu du XIXème siècle. Deux hommes se partagent la Chine : Xianfeng, le jeune empereur mandchou, représentant d'une dynastie haïe et Hong Xiuquan, le maître d'école illuminé, porté par les espoirs d'un peuple misérable et opprimé et qui deviendra le souverain du royaume taiping de Nankin. Episode tragique, sous l'oeil avide de l'Occident, de l'histoire d'un pays précipité dans une de ses plus sanglantes guerres civiles. (Roman historique de Marcel Baraffe, éditions l'Harmattan.)
 extrait.pdf (Les turbans de la révolte pages 38 et 39)
 chronologie 2ème guerre de l\'Opium, Taiping.p  pages 215 à 217 de Les turbans de la révolte.
Trajet suivi par l.pdf (Trajet suivi par l'armée taiping du Guangxi à Nankin)
 
 
Uniformes de l'armée Qing (musée de la soie de Hangzhou)
 
 

Sous-pages :

Vous êtes le 33535ème visiteur

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×